Diminuer l’entartrage et les dépôts qui réduisent le transfert de chaleur et augmentent les coûts énergétiques, minimiser l’activité microbienne, plus particulièrement le contrôle des légionnelles et augmenter les cycles de concentration.

Production énergétique