Technologie des membranes en céramique CeraMem®

Innovation technologique dans les membranes céramiques

Technologie membranaire avancée

Element membranaire en céramique CeraMem®

Détail de la membrane montrant le boitier inoxydable et le joint d'étanchéité compressif

Les nouveaux modules membranaires en céramique de Veolia Water Technologies, issus de la plateforme technologique CeraMem, sont disponibles dans une gamme de membranes inorganiques de microfiltration (MF) et ultrafiltration (UF). Des développements sont en cours sur les membranes de nanofiltration (NF) et pervaporation (PV).

L'offre CeraMem a aussi été élargie aux membranes céramiques à base de carbure de silicium. Fonctionnant dans une gamme de pH de 0 à 14 et résistantes aux conditions de pH élevé, ces membranes se caractérisent également par une plus grande perméabilité et offrent une grande flexibilité pour leur nettoyage et leur régénération.

Membranes de large diamètre avec conduits de perméat

Monolithe de large diamètre et conduits de perméat

Monolithe de large diamètre et conduits de perméat

Une membrane céramique multicanaux comporte classiquement des tubes disposés en parallèle entre une section d'alimentation et une section de rejet. La surface des tubes est revêtue d'une membrane permsélective.

Le flux d'alimentation est injecté sous pression à la section d'entrée, transite à l'intérieur du tube en traversant la membrane ; le résidu de filtration est évacué au niveau de la section de rejet. Ce qui a traversé la membrane et constitue le perméat s'écoule dans le monolithe poreux.

Sous une pression transmembranaire donnée, la totalité du perméat produit par l'ensemble des tubes s'écoule à travers le support monolithe poreux vers la périphérie du monolithe pour être évacué sur sa face externe.

La technologie CeraMem® repousse les limites conventionnelles

Structure de monolithe CeraMem vue au MEB

Il existe une limite physique à l'utilisation des supports monolithe décrits précédemment. Le long et sinueux trajet d'écoulement du perméat jusqu'à l'extérieur du monolithe peut conduire à des pertes de charges importantes, réduisant la pression transmembranaires. Cette contrainte conduit généralement à limiter le diamètre des monolithes, au moins en microfiltration (MF) et ultrafiltration (UF), à environ 40 mm.

Cette limite a pu être repoussée grâce à des modifications mécaniques sur les conduits qui acheminent le perméat du tube d'alimentation vers la zone de collecte à la face externe du monolithe.

L'une de ces modifications dans la structure du monolithe a été introduite dans des modules membranaires de 142 mm de diamètre sur 864 mm de long, commercialisés dans plus de 60 installations.