biocarburants

Fermentation et biocarburants

Fermentation et biocarburants

Les eaux usées provenant des industries de biocarburants et de fermentations contiennent des concentrations élevés de composés organiques. Les micro-organismes anaérobies digèrent très bien ces types de composés.  Ces eaux résiduaires industrielles sont donc idéales pour un traitement anaérobie. Les types d'eaux résiduaires les plus souvent rencontrés dans l'industrie de la fermentation et des biocarburant sont : 

  • les drêches de distillerie (whole stillage)
  • les résidus solubles de distillation (thin stillage)
  • les condensats d'évaporation
  • la vinasse
  • les eaux de lavage
  • les eaux usées des installations de bioéthanol

Un avantage majeur du traitement anaérobie des eaux usées des biocarburants et de la fermentation est la possibilité de créer et réutiliser le biogaz produit: le résidu devient lui-même un biocarburant ! De plus, la digestion anaérobie permet de réduire à plus de 95% la quantité de DCO contenue dans les eaux usées.

Quelles sont les solutions de Biothane pour l'industrie des biocarburants?

Les technologies anaérobies Biothane appliquées sont le Biobulk® (CSTR), le Biobed® Advanced (UASB et EGSB) ou encore le Memthane® (AnMBR). Chaque système anaérobie est chosi en fonction des caractéristiques des eaux usées. Les procédés sont spécialement conçus pour atteindre le plus haut rendement possible. Grâce à la mise en oeuvre d'une de ces technologies, Biothane vous permet de générer du biogaz qui peut être valorisé et donc utilisé pour réduire les charges financières supportées par votre usine. Alors que les coûts des énergies fossiles ne cessent de fluctuer, cette source d'énergie durable créée à partir du biogaz réduit l'empreinte carbone et les coûts d'épuration des eaux usées produites.

La réutilisation du biogaz peut répondre en partie ou entièrement aux besoins énergétiques de l'usine de traitement des eaux usées.

Dans certaines configurations la quantité de biogaz produite est telle qu'elle peut devenir une source de revenus permanente (revente d'électricité ou de biométhane).

Par conséquent, une bonne quantité d'eau usée peut même créer une production nette d'énergie. Puisque ce biogaz peut est transformé en chaleur, en électricité ou même revendu au réseau de gaz, vous aurez l'embarras du choix des filières de revalorisation.

Biothane compte plus de 60 références dans l'industrie de la fermentation et des biocarburants. Parmi celles-ci, nous retrouvons des usines de levure et des installations produisant du bioéthanol de première et deuxième génération, en utilisant des matières premières telles que les récoltes de sucre (sucre de betterave, sucre de canne, mollasse), les cultures d'amidon (maïs, blé, etc.) et les matières cellulosiques. Les technologies Biothane sont adapatables à une grande variété de procédés industriels.