BioSAF™

Traitement aérobie des effluents

La technologie du Filtre Aéré Submergé (SAF) a été introduite par Veolia il y a plus de vingt ans et a été développée, de façon continue, afin de créer des unités permettant de traiter des eaux usées urbaines et industrielles pour une population (EH) 30 fois plus élevée.

BioSAF™ est un Bioréacteur à flux ascendant qui utilise un support plastique à flottabilité neutre hautement efficace et parfaitement adapté pour l'élimination de la DBO5 et pour la nitrification des eaux usées.

BioSAF™ est composé d'un réservoir de confinement conçu soit en GRP, GCS, acier doux revêtu, acier inoxydable ou en béton avec des cloisons individuelles, des systèmes de distribution internes d'air et d'eau, des supports en plastique et une structure de soutien interne.

Le support présente une grande surface sur laquelle les bactéries se fixent pour se développer et vivre.

Les eaux usées sont introduites dans la base de l'unité BioSAFTM dans l'espace sous le pont. L'air est introduit dans le BioSAFTM à travers un système de diffuseur séparé, situé également près de la base de l'unité. Un surpresseur d'air fournit l'oxygène au BioSAFTM de façon continue. La conception du système de distribution d'air et d'eau est telle qu'elle crée un brassage très efficace à l'intérieur du BioSAFTM. Cette configuration permet une distribution rapide des eaux usées dans l'ensemble du lit de support granulaire fixe et fournit ainsi une solution homogène, en contact avec l'ensemble de la population microbienne, pour la durée pendant laquelle les eaux usées sont dans le réacteur.

Le modèle de brassage uniforme est très important car il crée un environnement stable capable d'atténuer les fluctuations pouvant survenir pendant les concentrations d'influents. L'espacement élevé du support élimine le besoin de rétrolavage, ce qui permet de réduire ainsi les coûts et de garantir un minimum de perturbations du traitement biologique.

BioSAFTM est caractérisé par des temps de séjour élevés à cause de la grande porosité de son média, ce qui le rend idéalement adapté à l'élimination de la DBO5 et à la nitrification des eaux usées. La flottabilité neutre du média simplifie également la construction du réacteur et optimise le volume biologique actif.