Précisions techniques

Précisions Techniques

Alizair™ est un procédé de désodorisation biologique (bio filtre) qui utilise la technologie de la biofiltration.

Description du procédé

Alizair™ est un procédé de désodorisation biologique qui utilise la biofiltration.

Il met en œuvre une bio-oxydation des composés en phase liquide.

Au cours de leur passage dans le filtre, les molécules malodorantes sont biodégradées par des micro-organismes spécifiques présents sur le matériau support.

Le matériau support d'Alizair™ repose sur un plancher perforé qui participe à la répartition uniforme de l'air vicié dans l'ouvrage. Le flux d'air à traiter y circule dans le sens ascendant.

L'arrosage régulier de la surface permet de maintenir un taux d'humidité constant dans le filtre, d'y introduire les nutriments nécessaires à l'activité biologique et d'évacuer les produits de l'oxydation biologique (sulfates notamment).

Les eaux d'arrosage récupérées à la base du réacteur sont recirculées ou évacuées en tête de station.

Choix du matériau filtrant

En fonction des éléments présents dans l'air à traiter, la biodésodorisation met en œuvre différents types de micro-organismes, ce qui conduit donc à différentes conditions de fonctionnement.

Grâce à son expérience des processus biologiques, Veolia a su développer divers matériaux de garnissage de manière à optimiserla performance du procédé.

Alizair™ A

Les meilleures performances pour l'élimination des sulfures d'hydrogène, des autres sulfures, de l'ammoniac et des amines (RNH₂) sont obtenues en utilisant des espèces autotrophes.

Dans ce cas, le matériau utilisé est du Biodagene™, un minéral non dégradable. Ce matériau se présente sous la forme de granulés à forte porosité.

Une solution d'éléments nutritifs est aspergée sur le matériau filtrant pour nourrir la biomasse épuratrice. En principe, il faut au minimum les éléments suivants pour assurer un fonctionnement optimal :

  • Une source de carbone,
  • Une source d'azote et de phosphore.

En général, l'aspersion d'eau usée sur le matériau filtrant apporte suffisamment d'éléments nutritifs et d'humidité.

Les séquences d'aspersion du lit filtrant sont gérées automatiquement à partir du débit d'air à traiter, de l'humidité de l'air. L'intensité de l'arrosage dépend aussi de la granulométrie du matériau mis en place.

Alizair™ A peut atteindre des débits de filtration très élevés (500 m³/m²/h) avec des charges de traitement qui peuvent dépasser 50g/h/m³ de matériau.

Alizair™ H

Lorsque l'objectif recherché est le traitement des Composés Organiques Volatils (COV), le filtre et son fonctionnement sont configurés de manière à favoriser le développement d'espèces hétérotrophes. Les supports granulaires utilisés sont alors à base de tourbes. Cette variante du procédé est dénommée Alizair™ H.